Genre(s) et sexualité(s)

Égalité de genre

L'ULB a, dès l'équipe rectorale précédente, désigné une Vice-Rectrice, puis un Vice-Recteur, chargé.e de la politique de genre, en faisant ainsi l'une de ses priorités institutionnelles. Notre Université s'est également dotée d'une conseillère à la politique de genre, ainsi que d'un réseau interne de personnes de contact genre.
Nous sommes par ailleurs la première université du pays, à notre connaissance, à avoir instauré une mesure contraignante dans la procédure de promotion du corps académique visant à accélérer la résorption des inégalités entre femmes et hommes dans le déroulement des carrières académiques : il s'agit de la mesure cascade.

Enfin, nous avons adopté une "Charte pour l'égalité de genre" dont le contenu est tout sauf ambigu:

"Plus que jamais, en 2017, fidèle à ses valeurs et engagements, l'ULB réaffirme sa volonté de poursuivre une politique en faveur de l'égalité des femmes et des hommes et de la faire connaître le plus largement possible. Celle-ci s'articule à son enseignement et sa recherche, aux carrières de ses personnels, à sa communauté estudiantine ainsi qu'à ses moyens de communication ".

De nombreuses autres initiatives ont été prises par les membres du personnel et les étudiant.e.s ces dernières années, preuve de la vivacité du débat interne et de la prise de conscience collective. 

Nous vous invitons à consulter la page web dédiée à la politique de genre pour en prendre connaissance. D'autres actions et mesures sont en préparation. En particulier, nous préparons depuis plusieurs mois une campagne de lutte contre le sexisme et le harcèlement sexuel qui sera lancée à l'automne 2017.

 

Identité de genre

En mars 2017, l'Equality Law Clinic, qui rassemble professeur.e.s, doctorant.e.s et étudiant.e.s en droit autour des questions d'égalité et de non-discrimination, organisait une table ronde sur les droits bafoués des personnes transgenres.

Conférence "Les droits bafoués des personnes trans"

À l'occasion de cette table ronde, des étudiant.e.s transgenres faisaient état des difficultés qu'ils/elles rencontrent dans leur parcours à l'université comme dans le reste de la société. Différentes démarches administratives les obligent en effet à un outing quasi-quotidien, c'est-à-dire à devoir expliquer qu'ils/elles sont transgenres ou intersexué.e.s et que leur identité de genre ne correspond pas à ce qui est indiqué sur leur carte d'identité. A titre d'exemple, des démarches aussi simples et courantes que l'inscription à un séminaire, la présentation de sa carte d'étudiant à la bibliothèque, le passage d'examens oraux, etc.

Fortes de ces témoignages, les autorités de l'ULB ont décidé de prendre une initiative visant à supprimer cette nécessité d'outing et d'accorder plus de sérénité aux étudiantes et étudiants transgenres ou intersexué.e.s. Une solution coordonnée entre le service des inscriptions et le service social étudiants a pu être trouvée : désormais, les étudiant.e.s s'inscriront sous le nom indiqué sur leur carte d'identité puis auront la possibilité de choisir le nom usuel qui sera indiqué sur leur carte d'étudiant·e et utilisé pour toutes les démarches internes à l'ULB. Ce processus est mis en place depuis cette rentrée et est activé sur demande de l'étudiant·e au moment de son inscription.

« Il s'agit d'une véritable avancée vers une meilleure prise en compte de ce que vivent les personnes transgenres ou intersexuées au quotidien. Via cette initiative de l'ULB, qui est une première en Fédération Wallonie-Bruxelles, nous tenons à adresser un message de soutien et d'accueil à toutes les étudiantes et tous les étudiants. En cette journée de lutte contre l'homophobie et la transphobie, il s'agit d'un symbole important même si d'autres problèmes doivent encore être adressés afin de lutter contre les préjugés et veiller à une meilleure intégration de ces personnes à l'université. »

Laurent Licata, vice-recteur en charge des politiques de diversité et de genre

 

Cette initiative a notamment été relayée par La Libre, la RBTF, BX1, 7 sur 7, l'avenir et Bruxelles Bondy Blog.