Actualités

"Sous silence" : les diversités qui méritent d'être entendues

  • Condition socio-économique
  • Cultures et origines
  • Genre(s) et sexualité(s)
  • Handicap

Nous vivons dans une société qui n'a jamais autant communiqué. L’arrivée d’Internet sonnait comme la démocratisation de la parole, pourtant elle semble plus que jamais monopolisée. Un nombre incalculable de moyens de communication existent, mais est-ce que nous arrivons réellement à entendre tout le monde ?

Les étudiants ULBiens de l'École universitaire de journalisme de Bruxelles et du Master Langues et Lettres françaises et romanes ont collaboré pour la troisième année consécutive avec le journal Le Soir, BX1 et Radio Campus pour aborder cet enjeu. Cette année, leur projet éditorial collectif s'intitule "Sous Silence" et a été diffusé du 16 au 29 avril dans les médias partenaires, ainsi que sur le web et les réseaux sociaux. À retrouver ici : http://journalisme.ulb.ac.be/projets/soussilence/

Une première étape du projet a exploré une collaboration novatrice avec les étudiants du Master en Band dessinée-Éditions de l’École supérieure des Arts Saint-Luc. Les équipes de journalistes, littéraires et auteurs BD ont crée des récits illustrés et histoires animées sur « Les silenciés », à retrouver ici : http://journalisme.ulb.ac.be/projets/ulbstluc/

 


La diversité est souvent ignorée par les médias, ou traitée à partir de sources restreintes, sans donner la voix à tous les acteurs. Ce projet tend à rendre visible des sujets sur la diversité peu - ou pas - couverts par les médias généralistes, ainsi qu’à donner la parole à des citoyens qui n’ont pas l’habitude ou l’opportunité de s’exprimer dans les débats publics.

Souvent ceux qui sont perçus comme différents se taisent par peur d’être mal compris, ou ils n’arrivent pas à se faire entendre. Les raisons de rester silencié sont nombreuses. Les étudiants nous proposent de baisser le bruit ambiant de la société afin de faire émerger les voix d’acteurs de la société belge, pour ne plus qu’ils soient sous-silence.

Le projet est le résultat d'une collaboration entre les formations en journalisme et en littérature de l'ULB, et poursuit les travaux menés en commun avec le Master en bande-dessinée de l'ESA Saint-Luc. Des coups de pouce financiers ont été obtenus grâce au soutien de l'ULB dans le cadre des activités autour de la diversité, et de la Fondation Roi Baudouin.